Il faut que çà bouge…comment détruire une dictature……

Mahfoud Benarba ……

– La politique de terreur , exercer par un pouvoir de dictateur , la solution la plus efficace pour désintegrer les dictateurs au moindre cout en termes de souffrance et de vies humaines , comment détruire une dictature , le peuple algérien doit décider de sa libération et de ne pas sortir de chez lui pendant une semaine et ce gouvernement ne tiendra pas le coup , ils sont très affaibli , la population doit défier ce gouvernement et se mobiliser pour faire progresser la démocratie .
– Les défiances politique doivent etre massifs pour la chute de cette dictature et réduire au moins la souffrance des victimes et ouvrir un chemin vers la reconstruction de notre société avec plus de démocratie politique , de liberté personnel et de justice social .
– La décines noir ….. elle devait nous ramener vers une nouvel vie de liberté et l’erreur s’est produit , les hommes de la nation se sont trompé et ils nous ont ramener de la dictature … malheureusement le passé nous accompagne toujours .
– Le problème des dictateurs est profond , le peuple doit reprendre confiance et ne pas s’affaiblir devant ceux qui veulent le détruire et ne pas se retrouver incapable.
– De nos jours les conditions de la dictature peuvent etre encore pires que par le passé , quant aux élections , ils n’en est pas question sous une dictature , elles ne sont pas un instrument éfficace de changement politique sur des questions de démocratie , il faut un changement radicale des relations de pouvoir en faveur de démocratie pour assurer la sauvegarde de la nation .
– Cependant, la négociation n’est pas une option , et pour cela il ne faut pas participer avec ce pouvoir illégitime .
– cet article n’engage que moi .
– Merci de me lire .
– Mahfoud Benarba .

 

Publicités

Il y a 56 ans, les médias et le massacre du 17 octobre 1961

DZ-CHALLENGES-NEWS

Le 17 octobre 1961 la fédération de France du Front de libération nationale (FLN) organise une manifestation à Paris. La répression policière est d’une extrême violence : outre l’internement de milliers de manifestants et l’expulsion de centaines d’entre eux, plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’Algériens sont portés disparus – nombre d’entre eux ont été tués et jetés dans la Seine. Comment la presse a-t-elle rendu compte de ce massacre ? 

À notre connaissance, la meilleure étude publiée à ce jour sur le traitement médiatique du 17-Octobre est due à Mogniss H. Abdallah : dans un article paru dans la revue bimestrielle Hommes & migrations de novembre-décembre 2000, sous le titre « Le 17 octobre 1961 et les médias. De la couverture de l’histoire immédiate au “travail de mémoire” » [2]. Notre contribution doit être comprise comme une incitation à lire cet article de référence.

L’auteur examine ce traitement médiatique jusqu’en 2000…

View original post 815 mots de plus

Guerrilla de l’information

DZ-CHALLENGES-NEWS

 Parce que le pouvoir des médias est au dessus et complice du pouvoir politique,minés par les lobbys , ils sont  complètement corrompu….  minés par l’aveuglement et la corruption,la manipulation….le vol..les detournements…. La guerrilla de l’information apporte au contraire une solide raison d’être optimiste pour l’avenir. Le fonctionnement politique va très mal, celui de nos médias est une catastrophe.                                                                                                                                                                                           …

View original post 83 mots de plus